Auteur : Sonia

Que la traque aux grosses têtes commence !

Comme nous avons pu vous en informer le recrutement va bon train dans les SSII, l’Apec annonçait fièrement une hausse de l’emploi sur le secteur informatique de 25%. Doit on voir par là, la fin de la crise de l’emploi des informaticiens que l’on abordait dans un précédent article ?
Pas forcément, il est vrai que l’on observe un recrutement massive dans les SSII mais cela semble concerner qu’une certaine typologie de profil … Voyons ensemble qu’elles sont donc ces profils qui mettent les SSII en ébullition et quelles sont les techniques de ces dernières pour appâter les meilleures ?

L’esprit Lean s’empare des DSI …

Dans un précédent article, nous vous faisions part des similitudes existantes entre le taylorisme et les services informatiques. Cette organisation du travail empruntée à l’industrie, a subi les mutations qu’on connait, notamment avec les différentes méthodes de Toyota. Il semblerait que, ce sont ces mêmes évolutions qui touchent le secteur de l’informatique sous le nom de « Lean IT ». Sous cette appellation anglo-saxonne, se cache un objectif très simple : la recherche de gain de productivité par une simplification des processus. Un bien grand projet qui mérite quelques éclaircissements …

Moral au beau fixe dans les petites SSII !

Chaque année le syndicat professionnel 3SCI (Syndicat des Sociétés de Services et de Conseils en Informatique) sondent ses membres afin d’évaluer leurs visions du marché. La particularité de ce sondage est qu’il concerne les TPE de moins de 10 salariés. Et apparemment, les avis sur 2010-2011 en terme d’opportunité semble globalement plus « optimistes »que l’an dernier. Néanmoins, comme leurs confrères de plus grandes tailles, elles tablent plus sur une stabilité du marché plutôt qu’une amélioration. Voyons donc quelle est le bilan de cette étude ?

Dans la prestation IT, l’appellation « senior » perd son pesant d’or …

On est bien loin de l’époque où être qualifié de « senior » dans le monde informatique était synonyme de stabilité et de reconnaissance. Aujourd’hui, ces « seniors » sont confrontés à l’exclusion et à la discrimination au sein des directions informatique ou des SSII. La prestation informatique aurait elle une limite d’âge … ? La question semble absurde et pourtant elle reflète le marché de l’emploi IT actuel.

Quand le Royaume Unis ferme les robinets de l’IT … ça éclabousse les SSII françaises

Tout comme l’Allemagne, la Grande Bretagne proclame l’austérité et donc la réduction des budgets. Dans le cadre de cette politique, le gouvernement britannique a communiqué son intention de réduire à 7,2 milliards d’euros ses dépenses en IT. Cette annonce tombe comme un couperet dans le monde des SSII déjà en clin à la crise.

Les coulisses de l’El Dorado high tech ne sont pas si dorées …

L’Inde est la destination favorite, pour la sous traitance informatique et les grands ténors de l’informatique, attirés par des coûts salariales moindres, s’installent dans la « Sillicon Valley » indienne : Bangalore. IBM, Capgemini ou encore AOL, se sont laissés séduire, et sous traitent une partie de leurs activités en Inde. Si on connait le sentiment assez critique des salariés occidentaux vis à vis de l’offshore, il est plus rare d’avoir l’avis de ces salariés indiens de grands groupes informatiques étrangers. Et une question se pose : comment les informaticiens indiens vivent -ils l’offshore ? Il semblerait que le constat soit plutôt négatif …

Grande braderie sur les prestations des indépendants … !!

Inutile de le rappeler la crise économique pèse sur tous, grands comptes, SSII et visiblement surtout sur les indépendants, c’est du moins ce qu’un article du MagIT tente de mettre en relief. Cette article pointe du doigt une situation encore peu médiatisé, à savoir le désarroi des indépendants. Qui pour respecter les pressions financières de leurs clients facturent des prestations en baisse de 50%. Le journaliste fait également part d’un certain tabou à évoquer cette situation et exprime sa difficulté à recueillir des témoignages.