Archive du mois : mars 2011

Le travail dissimulé à l’épreuve de la question prioritaire de constitutionnalité

Par la question prioritaire de constitutionnalité, le conseil constitutionnel a statué, le 25 mars 2011, à propos d’un article du code du travail qui permet à un salarié, quand est démontré l’existence d’un travail dissimulé, de percevoir une indemnité importante. Les Sages ont débouté un chef d’entreprise contestant l’article L. 8223-1 du code du travail.

La difficile relation entre le Code du travail et les sociétés d’ingénierie

Au début des années 1970 jusqu’à maintenant, les sociétés d’ingénierie et de conseil en technologie (SICT) connaissent un rapport difficile avec le code du travail en France. Aujourd’hui, cette lourdeur dans le droit du travail les ont contraint à faire appel à toujours plus de sous-traitance et ainsi à se retrouver dans une position tangente où la frontière avec la légalité est mince.

La chasse au travail « au noir » renforcée en provence

Que ce soit dans le cas de « des stagiaires qui jouent le rôle de salariés véritables ou d’employés qu’on licencie ou fait démissionner pour mieux les faire retravailler sur les mêmes chantiers » ou dans le cas de fausse sous-traitance ou de faux détachement de salariés, en passant par le montage d’entreprises éphémères, sans oublier le recours trompeur à des auto entrepreneurs qui n’en sont pas l’URSSAF met les bouchés doubles.

Travail dissimulé : le cas d’Intermarché

Du travail dissimulé aurait été découvert dans un Intermarché à Lunel en Languedoc. L’inspection du travail aurait transmis un dossier concernant la dissimulation d’heures pour des agents de maîtrise au procureur de la République de Montpellier.

La marché de l’achat IT et du Business Intelligence, entre reprise confirmée et dynamisme

La marché de l’achat IT et de la BI ont des belles perspectives de croissance selon le cabinet Gartner. On estime à 2 516 milliards de dollars les achats mondiaux d’informatique (matériels, logiciels, services) et de télécom par les entreprises en 2011. De même que le marché mondial des logiciels de business intelligence (BI) devrait atteindre 10,8 milliards de dollars.