Quand les SSII googolise pour recruter …

Newspaper_Feed_128x128Le recrutement dans les SSII prend un autre visage avec l’avènement du « e-recrutement ». En effet, les SSII utilisent de plus en plus internet pour sélectionner et recruter des nouveaux candidats.

Elles inondent les sites d’annonces d’offres d’emploi et scrutent les cvthèques dans le but de trouver le candidat idéal, quitte à délaisser les outils de recrutement traditionnels tel que les cabinets spécialisés ou encore les annonces dans la presse. Jugées plus rapide les candidatures électroniques sont privilégiées.

Cependant, ce recours à internet pour le recrutement peut comporter des effets pervers à la fois pour le recruteur et pour les candidats. Comme le souligne une étude réalisée par l’Apec, près de 20% des candidatures envoyées sont jugées inadaptées au poste proposé. La candidature électronique plus rapide et moins contraignante incite les « opportunistes » à envoyer leur CV même si celui ci ne correspond pas forcément à l’offre d’emploi. Cette afflux de CV retarde ainsi le processus de recrutement. De leur coté, les SSII n’hésitent pas à diffuser des offres d’emplois avant même d’être assuré d’obtenir l’appel d’offre. Par conséquent, une multitude d’annonces correspondent à des postes « fictifs ». Si internet apparait comme un outil efficace pour le recrutement, il s’avert contre performant par les abus qui s’opèrent.

Par ailleurs, une tendance toute nouvelle permise par le succès des réseaux sociaux, poussent les recruteurs de SSII à « googoliser » les futurs candidats afin de cerner au mieux leur personnalité. Sachant que ces réseaux sociaux regorgent de données personnelles pas toujours flatteuses, c’est un risque non négligeable pour le candidat…

Cette rentrée 2010 est, comme nous vous en avions informé dans un précédent article, propice au recrutement dans les SSII, mieux vaut donc commencer à trier les données personnelles publiées sur le net …. elles pourraient être la cause d’un refus.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Sébastien.M dit :

    Non seulement il est interdit d’aller chercher dans la vie privée des candidats et un autre effet pervers est que le candidat peut mentir à l’entreprise.

    Si la relation de confiance est brisée dès le premier acte de management de la performance qu’est le recrutement, ces SSII courent plus vite qu’elles ne le croient à leur perte.

    La génération Y sait se montrer très communiquante devant de telles pratiques contraire à l’éthique.

    Que se passe-t-il dans un codir d’une SSII européenne ?

    La mise à mort du travail
    http://interim.over-blog.com/article-la-mise-a-mort-du-travail-part-2-38386037.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This