42-15545889Nous vous évoquions, dans un précédent article, que la franchise pouvait être une solution pour organiser le métier de traducteur. Le nombre de ‘franchiseurs’ augmentent d’année en année, ils étaient 1369 selon pme.gouv.fr en 2009 (1141 en 2007, 1234 en 2008), pour un chiffre d’affaires de 47,7 milliards d’euros en 2008. Ce même site nous donne une définition de la franchise : « En contrepartie d’une rémunération directe ou indirecte, le franchiseur met à la disposition du franchisé sa marque et/ou son enseigne, ses produits, son savoir-faire et une assistance technique ». Mais qu’en est-il dans les SSII, la franchise peut-elle être une solution pour commencer un nouveau business ?

Les avantages de la franchise sont certains lorsque l’on débute une nouvelle affaire : un savoir-faire immédiat, une marque existante déjà reconnue, une publicité dès lors mise en place, ainsi que de l’expérience d’autres franchisés.

Prenons le cas d’Ankaa Engineering. Cette société, spécialiste dans la prestation informatique pour professionnels (B2B), est la ‘première’ SSII a vouloir développer un réseau de franchise. Son business model est atypique et novateur, d’ailleurs l’IREF (Fédération des réseaux européens de Partenariat et Franchise) ne pense pas s’y être trompé. En effet, elle a décerné à la SSII sa récompense, le 18 octobre dernier, qui souligne le dynamisme d’Ankaa Engineering (source : www.franchise-service.fr). Son offre de prestation, constituée sur un réseau d’experts externalisés, s’appuie sur le consulting, l »intégration, le staffing, le help desk et le training. Pour accéder à son réseau, il faudra remplir les conditions suivantes: un droit d’entrée de 15 000€, un apport personnel de 5 000€, une redevance publicitaire de 2% et 5% de royalties.

Quels sont les éléments à prendre en compte pour franchir le pas (de la franchise) ?

Il faut préalablement se poser quelques questions: Quel type d’activité (B2B ou B2C) ?, le lieu où je souhaite exercer ?, ai-je les compétences managériales suffisantes ? etc… Ces questions sont indispensables avant de commencer ce type de projet, la franchise nécessite d’avoir une vision claire des choses à faire.

Ensuite, il existe plusieurs aspects à traités avant de débuter dans la franchise. La loi Doubin, qui évite de signer son contrat à la hâte et d’obtenir un DIP (Document d’Information Précontractuelle), la vérification du réseau (stratégie, croissance, concurrent), rencontre avec les franchisés, sont quelques un d’entre eux.

Et enfin, la franchise comporte des pièges à éviter. Il faut toujours vérifier que le montant de la redevance ne soit pas trop élevé et qu’il correspond aux services que vous permet l’exploitation de la franchise. Les frais de formation inclus dans les droits d’entrées sont parfois plus élevés que si vous vous occupiez vous-même de votre formation.

Ankaa Engineering, crée en 2000, disposait d’un CA de 272 000 € au 30 juin 2009. Une moyenne du CA d’une implantation après deux ans d’activité, selon l’observatoire de la franchise, est située entre 300 000€ et 500 000€ ht. Ces informations vous donnent-elles des idées ?

Abonnement au Blog

Abonnement au Blog

Inscrivez-vous pour recevoir une alerte dès qu'un nouvel article est publié !

You have Successfully Subscribed!

Share This