Sélectionner une page

Grippe H1N1 en SSII

Source image : http://blabladezinc.20minutes-blogs.fr

La prestation intellectuelle repose principalement sur de l’humain. Ainsi, la « matière grise » du salarié est la « matière première » des sociétés de prestation intellectuelle.

Or, en cette période de grippe A, où les effectifs pourraient fondre sous l’effet de la fièvre pandémique, un gros problème risque de se poser pour ces entreprises. Deux comportements face à ce problème s’opposent dans le monde des SSII: la psychose et l’inertie.

En effet, de manière générale, les grandes SSII se sont préparées depuis l’annonce de la pandémie grippale et ont mis en place leur PCA (Plan de continuité d’activité).

A l’instar de GFI Informatique ou encore Capgemini, des mesures draconiennes sont mises en œuvre pour enrayer le risque d’épidémie. La première action menée est un vaste plan de communication auprès des clients et des salariés dès juin 2009. Ces sociétés n’ont pas lésiné sur les supports diffusant les consignes communiquées par le ministère de la santé. Des plus classiques, comme les affiches dans les couloirs, aux plus avancées, allant des messages sur l’intranet à l’envoi de SMS régulier, voire ouverture de N°vert. Du matériel supposé freiner la pandémie est mis à disposition des salariés (masques, solutions hydroalcooliques). En outre, une réelle réorganisation des ressources humaines est observée. La gestion de l’absentéisme est plus drastique, les salariés absents doivent en informer la direction RH dans les 10 minutes qui suivent la prise de poste habituelle, afin d’assurer un remplacement dans la journée chez le client.

Le maitre mot dans ces compagnies est de limiter la contagion, quitte à réduire les liens sociaux dans l’entreprise. Tous les lieux de regroupement (coins fumeurs ou encore stationnements devant la machine à café), jugés risqués, sont interdits. Les salariés sont priés de se saluer à distance (ne pas se serrer la main ni se faire la bise) et d’éviter le contact au maximum. Si les menaces pandémiques se poursuivent dans la durée, les liens sociaux en entreprise risque d’en être affectés de manière permanente. Et pourtant, la machine à café est un vecteur de lien social important selon une étude intitulée « le rôle sociétal du café en entreprise », réalisé par les instituts Market Vision et LH2 auprès des responsables RH.

le rôle sociétal du café en entreprise

Par ailleurs, la nomination dans certaines sociétés d’une « équipe de référents santé », censée contrôler l’application des mesures d’hygiène, peut créer un certain malaise et une atmosphère tendue.

Certes, l’épidémie de grippe A, n’est pas à prendre à la légère mais des mesures aussi draconiennes sont à la limite de la « psychose » …

Quant aux SSII de taille réduite, le comportement est totalement opposé. Une inaction évidente est à soulever. Selon certains témoignages de salariés de SSII diffusés sur le forum du Monde.fr traitant de la préparation face à la grippe A, une insouciance et une grande sous- estimation de la pandémie est à déplorer. En effet, dans ces sociétés, aucun plan de secours n’a été adapté à la pandémie grippale. Pourquoi ces entreprises ne se soucient-elles pas des risques ?

Plusieurs freins sont à l’origine d’une telle attitude. Economiquement, les petites SSII n’ont pas les moyens de prendre des précaution contre la grippe (communication, matériels, recrutement pour anticiper des absences). De plus, une modification de la gestion des ressources humaines (congés payés forcés, télétravail) pour réduire la contagion représente un manque à gagner important. Enfin, des barrières psychologiques entrainent cette inertie. Comme 80% des français (sondage CSA), ces SSII ne craignent pas que la grippe H1N1 n’affecte ses effectifs. Pourtant les prévisions sont toutes autres puisque, selon le ministère de la santé, un taux d’absentéisme de 40% est à craindre.

Cette négligence peut s’avérer très préjudiciable pour le secteur. De fait, ces SSII sont majoritaires sur le marché.

ventilation des SSII par effectif

Leurs salariés sont impliqués dans les innovations de grandes sociétés. Or, cet absentéisme non géré pourrait bloquer beaucoup de projets clés et ralentir considérablement les avancées prévues. Sans compter le risque de propagation de l’épidémie dans les locaux des clients.

De manière générale, la grippe H1N1 pourrait avoir des conséquences notables sur les SSII. Par exemple, Océane consulting confiait lors d’une interview au journal du net « La grippe A pourrait effacer notre résultat annuelL’absentéisme provoqué par la pandémie pourrait faire perdre jusqu’à 250 000 euros de chiffres d’affaires. ».

C’est pourquoi les solutions de lutte contre l’absentéisme prolifèrent telles que le télétravail, l’embauche massive de remplaçants ou encore le fait de s’adresser à des SSII africaines.

Selon la cartographie de la pandémie, l’Afrique est moins sujette à la grippe A, du coup certaines SSII Tunisiennes saisissent ces opportunités pour proposer leurs services.

Repartition mondiale H1N1

Néanmoins, ces solutions montrent certaines limites. Pour ce qui est du télétravail, une saturation du réseau est à craindre. Quant aux recours à des remplaçants ou à des SSII étrangères, ils peuvent se révéler contraires au principe de confidentialité et/ou de sur-coûts non acceptable.

Face au désarroi du secteur, Bull a crée « Globull ». Ce produit innovant se présentant comme « le vaccin des entreprises contre la grippe H1N1 », propose une solution efficace pour transporter, en toute sécurité des données. Mieux qu’une clé USB, son disque dur de 60 Go permet des fonctionnalités multiples et héberge des systèmes Windows ou Linux.

Enfin, en marge de ces conséquences prévisibles, dans certaines SSII, des dérives scandaleuses et abusives prenant pour excuse la grippe A sont à mettre en évidence. En effet, selon des témoignages de salariés diffusés sur certains forums tels que les perles des SSII, certains employeurs refusent d’augmenter les salaires en prétextant que la « grippe A » leur coûte trop chère. Certains ne manquent aucune occasion …

Cette pandémie dite « inévitable » et très médiatisée risque de faire parler d’elle pendant longtemps et les SSII ne seront surement pas épargnées. Et vous, comment votre entreprise lutte-t-elle contre la grippe A ?

Abonnement au Blog

Abonnement au Blog

Inscrivez-vous pour recevoir une alerte dès qu'un nouvel article est publié !

You have Successfully Subscribed!

Share This