Ecrivez un article ...

Mots-clés

Catégories

Articles par date

septembre 2014
L Ma Me J V S D
« août    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
  • 26août

    Cliquez ici : obms.opase.eu

    Tags: ,

  • 20mar

    Chaque année, le palmarès Great Place to work récompense les entreprises où il fait bon travailler.

    Cette année dans la catégorie des entreprises de plus de 500 entreprises, le grand vainqueur est…. Davidson Consulting. Cette jeune société française de conseil s’est faite remarquer pour ses bonnes pratiques.

    Retrouvez le détail de l’article et du palmarès en cliquant ici

    Tags:

  • 05fév

    Après quelques années consécutives de hausse du recrutement dans les entreprises de services du numérique françaises, il semble qu’en 2014 la tendance va changer. En 2013 les grandes SSII n’ont pas atteint leurs objectifs de recrutement, c’est pourquoi 2014 laisse penser que peu d’entre elles recruteront plus qu’en 2013. Le recrutement devrait se maintenir mais ne continuera pas à la hausse.

    Retrouver le détail de cette information dans cet article.

    Tags: ,

  • 27jan

    En France, le secteur de la prestation de services informatiques reste très dynamique malgré un recul du recrutement et une décroissance en 2013. La plupart des prestataires de services informatiques interviennent auprès des entreprises dans le cadre de projets d’études ou de conseils. Elles peuvent être spécialisées soit sur des compétences techniques soit sur un secteur d’activité précis. Mais les plus importants tels que Capgemini sont capables d’apporter des solutions dans tous les domaines techniques et pour tous les secteurs d’activité.

    D’après une étude du syndicat des SSII (Syntec), en 2013 le secteur des services informatiques a connu une décroissance notamment pour les secteurs du conseil en technologie et les activités des entreprises de services du numérique (ESN). Les éditeurs de logiciels quant à eux ont connu une croissance de 1,4% en 2013. Les résultats du 2ème semestre de 2013 donne confiance au Syntec pour l’année à venir, il prévoit de bien meilleurs résultats pour ce secteur. En effet, l’édition de logiciel et les prestations des ESN devraient connaître une croissance en 2014, ce n’est pas le cas pour le secteur du conseil en technologie qui devrait continuer sa décroissance.

    Retrouver le résultat de cette étude en cliquant ici

     

    Tags: , ,

  • 20jan

    Ce concept vient directement des Etats-Unis. Les ‘Fab Labs’ ou ‘Laboratoires de fabrication’ sont de véritables usines en accès libre et sont très probablement en train de dessiner ce que sera l’industrie de demain. C’est Barack Obama qui a présenté ce concept dans son projet de relance de la production industrielle de son pays. L’idée est d’offrir à tous un accès à un moyen de production. Les personnes qui se rendent dans un Fab Labs trouvent là un espace d’entraide, d’échange et de partage qui permet de réunir des compétences variées sur un même projet.

    Le concept est arrivé en France où l’on compte aujourd’hui une cinquantaine de Fab Labs pour la plupart soutenus par des établissements d’enseignement supérieur.

    Retrouvez l’article complet ici

    Tags: , ,

  • 20déc

    D’après une étude de l’Apec, le nombre d’offres d’emploi dans le secteur de l’informatique a baissé de 3% le mois dernier. Et c’est la même tendance pour l’année 2013, découvrez ici quels sont les domaines les plus touchés.

    Tags: ,

  • 20déc

    Le taux horaire brut du Smic va passer de 9,43€ à 9,53 € à partir du 1er janvier 2014, c’est ce qu’a annoncé le Ministre du travail.

    Pour en savoir plus cliquer ici

     

    Tags:

  • 20nov

    Depuis quelques années, les relations inter organisationnelles en entreprise ne cessent de se développer portées par les nouvelles technologies de l’information et de communication (TIC). Les entreprises favorisent de plus en plus le travail collaboratif grâce notamment à des outils spécialisés tels que l’intranet, les vidéoconférences ou les plateformes de travail….

    Les échanges et la communication sont mis au centre des enjeux organisationnels et des enjeux de création de valeur de l’entreprise. Mais quels sont les avantages du travail collaboratif ?

    Le travail collaboratif améliore la productivité des entreprises notamment car il permet un gain de temps notable dans la prise de décision (information disponible rapidement, réunions en ligne qui évitent les déplacements). Il permet un accès direct et partagé des informations capitalisées par l’entreprise. La collaboration active entre les individus permet un meilleur partage de l’information dans des délais écourtés. Au-delà du périmètre géographique de l’entreprise, les outils  de communication favorisent désormais les échanges et le partage d’information avec les différentes parties prenantes (fournisseurs, partenaires…). Les entreprises ont donc tout intérêt à entrer dans cette logique collaborative car c’est cette stratégie qui peut créer un réel avantage concurrentiel.

    De nombreuses plateformes telle qu’OBMS : outil d’achat de prestation intellectuelle proposé par la société Opase favorisent le travail collaboratif. Grâce à cet outil, vos achats de prestations intellectuelles sont facilités. En quelques instants seulement, vous pouvez exprimer votre besoin, consultés vos fournisseurs et recevoir les premières réponses. OBMS favorise et améliore l’efficacité de l’achat de prestation intellectuelle à la fois grâce à la dématérialisation des processus mais aussi grâce au gain de temps rendu possible par  internet et le mode SaaS.

    Le travail collaboratif est source de création de valeur et d’efficacité, attention cependant à savoir contrôler certains éléments tels que la paresse sociale ou la gestion de la diversité… mal maîtrisé le travail collaboratif peut être à l’origine d’une diminution du rendement.

    Pour en savoir plus: cliquez ici

    Tags: , ,

  • 18oct

    Les 23 et 24 Septembre, à l’initiative de l’Association française de normalisation (Afnor) 12 pays se sont rassemblés dans le but d’élaborer une norme internationale sur les achats responsables. Ils se sont donnés 3 ans pour finaliser cette tâche et rendront leurs travaux en 2016.

    Une norme française (NF X50-135) existe déjà, elle servira de référentiel dans l’élaboration de la nouvelle norme internationale.

    Pour en savoir plus découvrez ici l’article complet.

    Tags: , ,

  • 27sept

    L’achat de prestations intellectuelles est depuis quelques années un métier à part entière dans les grands groupes. Et oui, on n’achète pas les services d’un consultant comme on achète des stylos !

    Les directions générales des entreprises ont compris qu’il était nécessaire de créer au sein de la fonction achat un poste spécialement dédié à l’achat de prestations intellectuelles. Il y a encore pas très longtemps les prix proposés en matière de prestation intellectuelle étaient à peine discutés, aujourd’hui ce sont des points essentiels de la négociation. On cherchait avant tout les meilleures prestations, et qui dit ‘meilleur’ dit tarif élevé. En se penchant sur la question, il est apparu essentiel de réorganiser le service achat pour parvenir à baisser les prix des prestations intellectuelles tout en gardant un niveau de qualité élevé.

    L’achat de prestation intellectuelle possède ses caractéristiques propres. La principale étant la gestion des  fournisseurs et le référencement stratégiques de ceux-ci. Ainsi, lorsqu’un besoin spécifique se présente, ce référencement aide le donneur d’ordre à faire son choix. Les sociétés référencées dans l’achat de prestations intellectuelles sont avant tout des cabinets de recrutement, des cabinets de conseils, des SSII … La principale difficulté pour les acheteurs de prestations intellectuelles est de devoir référencer des sociétés pour des prestations qu’ils ne sont pas encore en mesure de spécifier sur le moment. C’est pourquoi très souvent les acheteurs établissent leurs propres critères de référencement ou s’appuient sur la qualité d’une prestation passée. Ainsi, il est essentiel de faire un rendu qualitatif sur une prestation fournie. En effet, les rendus qualitatifs permettent de juger la qualité des services fournis par un fournisseur et pourront influencer le choix de l’acheteur lors d’un nouveau besoin.

    Lorsqu’une société de services est référencée, l’acheteur négocie alors une grille de prix (il s’agit souvent du TJM maximum qui peut être facturé). Alors quand un besoin se présente, l’acheteur peut consulter un ou plusieurs fournisseurs. C’est en comparant les différentes grilles de prix que l’acheteur affine sa négociation pour arriver à une proposition ferme.

    L’acheteur de prestations intellectuelles doit maîtriser la relation fournisseur et la négociation pour trouver les ressources qui correspondent le mieux aux besoins de ses clients en interne.

    Plus le volume d’achat est important et plus ces problématiques se complexifient. C’est pour cela qu’il est fondamentale de s’équiper d’un outil de gestion spécialisé simple et efficace tel qu’OBMS par exemple, outil proposé par la société Opase.

    Tags: ,

« Previous Entries   

  • RSS
  • Twitter