Nouveau contrat londonien pour BOMBARDIER

BombardierBombardier Transport a signé Vendredi 3 Juillet 2015 un contrat de 505 millions d’euros avec le réseau de transport en commun de Londres Transport for London, pour fournir 45 trains électriques, et effectuer leur maintenance. Une option au contrat prévoit de plus « un maximum de 24 trains additionnels et la possibilité de prolonger de cinq ans les services de maintenance ». Ce qui semble montrer la confiance accordée par TfL envers le géant du transport ferroviaire. Notez que Bombardier était à l’origine du service actuel de trains de banlieue London Overground.

Depuis vendredi également, Bombardier Transport France a accueilli son nouveau Président Directeur Général Jean-Baptiste Eymeoud, anciennement Responsable des projets matériels roulants et grands projets.

Retrouvez davantage d’informations sur le parcours du nouveau PDG ici, et sur le contrat récemment remporté ici.

La réalité augmentée par CONTINENTAL

ContinentalContinental Automotive, équipementier automobile et partenaire industriel des constructeurs depuis 1871, intègre la réalité augmentée dans nos véhicules.  Ce nouveau système appelé « AR HUD » (de l’anglais Head-Up Display Augmented Reality) va révolutionner le tableau de bord des véhicules. En effet, une projection optique permettra de superposer aux éléments routiers réels des informations graphiques supplémentaires de conduite virtuelles, et ce, de façon artificielle. Elles seront « parfaitement adaptées au champs de vision du conducteur ». Ce système permettra par exemple, à l’automobiliste d’être alerté sur les dangers de la route, mais il sera aussi guidé dans la circulation.

Retrouvez avantage d’informations dans l’article source ici.

Alten : des activités en croissance dans l’aéronautique

Logo_ALTENLa conjoncture semblerait plutôt favorable à la société d’ingénierie et de conseil Alten. En effet, au premier trimestre, le Groupe a atteint un chiffre d’affaires de 382,4 millions d’euros, et compte bien accélérer sa croissance durant l’année.  D’après le Directeur Général délégué Bruno Benoliel, « l’activité du Groupe dans l’aéronautique devrait croître d’au moins 5% cette année ». Ce secteur représentait l’an dernier 17,5% du chiffre d’affaires du Groupe. Entre autres, cette croissance est portée par la participation d’Alten aux projets d’ingénierie de process chez Airbus, comme par exemple l’aide « à la conception du processus de fabrication de sous-ensembles du fuselage ».

Notez de plus que la société ALTEN est une société labellisée « OBMS Supplier Network » depuis 2007.

Retrouvez les articles sources ici et .

Capgemini : un fournisseur prometteur selon le magazine CIO Review

Récemment, Capgemini a été distingué par le magazine CIO Review comme un « fournisseur prometteur » dans le domaine de la gestion des risques et des solutions associées. Retrouvez l’article source ici.

Capgemini_logoPour preuve, le spécialiste du service numérique dans le secteur des services informatiques s’est engagé auprès de la filiale informatique du Crédit Agricole S.A. (SILCA) dans un programme de transformation de ses infrastructures informatiques. L’objectif de la filiale est de « d’accompagner la digitalisation et la sécurisation des métiers de la banque ». Plus d’informations ici.

En quelques chiffres, Capgemini, c’est un chiffre d’affaires de 2 764 millions d’euros au 1er trimestre 2015 soit +10,5%. La société souhaite « viser un taux de marge opérationnelle compris entre 9,5% et 9,8% ».

Notez que la société Capgemini est labellisée « OBMS Supplier Network ».

Altran développe une imprimante 3D pour l’espace

C’est à l’occasion du salon du Bourget 2015 que la société d’ingénierie Altran a présenté son projet d’impression 3D de l’espace. Appelée Pop3D, cette imprimante est « capable de réaliser des pièces sous microgravité ». Ce projet a été développé avec Thales Alenia Space et sera testé en fin d’année. Plus d’informations, en cliquant ici.

05724206-photo-altran-logoRappelons également qu’Altran et General Electric ont conclu une alliance le mercredi 17 Juin dans le but de « développer des logiciels de gestion d’actifs pour le secteur industriel ». Rendez-vous ici, pour avoir des renseignements supplémentaires concernant ce partenariat.

Notez de plus que la société ALTRAN est une société labellisée « OBMS Supplier Network » depuis 2009.

La réalité augmentée vue par Accenture et Airbus

C’est à l’occasion du salon du Bourget 2015, qu’ Accenture et Airbus ont présenté des lunettes à réalité augmentée. En effet, Airbus en partenariat avec la société de conseil en technologie Accenture, va bientôt « incrémenter des outils de réalité augmentée sur la chaine d’assemblage final (FAL) de ses A330″.

accentureEn Mars dernier, ces lunettes contrôlées grâce à une commande vocale ont été testées et ont démontrées un temps de travail réduit par cinq sans erreur commise. Manuel Montaigne, en charge du projet, tempère cependant et estime un gain de temps moyen plutôt de l’ordre de 30 à 40 % en fonction des tâches à effectuer.

Ces différentes initiatives propres à la révolution numérique sont vouées à se multiplier, et plus particulièrement dans le secteur de l’aéronautique.

Plus d’informations ici.

Alstom, un Groupe français au delà des frontières

En avril dernier, le Président d’Alstom Grid a inauguré le nouveau site de Recherche & Développement et de fabrication écologique d’Alstom situé à Sesto San Giovanni, en Italie. Ce projet, dans lequel Alstom a investi plus de 30 millions d’euros, sera dédié à « la recherche, le développement, la production et le test de traversées pour les applications de courant continu et de courant alternatif ». Retrouvez davantage d’informations sur cet investissement en cliquant ici.

alstomToujours en Italie, à l’occasion du congrès de l’Union Internationale des Transports Publics (UITP), qui a eu lieu le jeudi 11 juin à Milan, Alstom Transport a présenté son innovation intégrée pour les tramways, Attractis. Cette solution comprend à la fois « le matériel roulant, la signalétique, les infrastructures, le génie civil, l’alimentation électrique, et la billettique, etc… » Avec cette offre, Alstom compte ainsi partir à la conquête des pays émergents. En effet, pour mettre en place cette offre la société a bénéficié de son retour d’expérience avec ses précédentes ventes à Sydney en Australie et à Lusail au Qatar. Cliquez ici pour davantage d’informations.

Après l’Italie, c’est au Chili qu’Alstom a été choisi par Transmisión Eléctrica del Norte, filiale de la société électrique E-CL (elle-même filiale de GDF-SUEZ), basée au Chili. Alstom fournira quatre postes électriques destinés au premier système d’interconnexion électrique du Chili (ligne Mejillones – Cardones), ils seront opérationnels courant 2017. Ce contrat s’élève à 260 millions d’euros et « constitue une fantastique opportunité pour Alstom de contribuer, grâce à des technologies innovantes, à l’amélioration de l’approvisionnement en électricité du Chili et au renforcement de l’économie du Chili » déclare le vice-président d’Alstom Grid en Amérique latine Sergio Gomes (ici).

De bonnnes perspectives pour Atos

05480897-photo-atos-logoEn avril dernier, la société Atos le leader international dans les services numériques annonçait avoir reçu le prix SAP® Pinnacle 2015 dans la catégorie « Global Value-Added Reseller », plus d’informations ici. Le mois qui suivait, selon l’indice ISG Global Outsourcing Index, Atos se plaçait dans les 10 premiers fournisseurs de services d’infogérance par ISG dans la région Amériques et dans la région Europe-Middle East-Africa (selon le montant annuel des contrats remportés au cours des 12 derniers mois). Plus d’informations ici.

Ces différentes nominations semblent donner des ailes à Atos qui a racheté récemment les solutions IT de Blue Elephant Systems. Ce spécialiste des technologies de contrôle et de gestion d’infrastructures IT va compléter le portefeuille de solutions Big Data et Sécurité de la SSII Atos. Plus d’informations ici.

Notez que la société Atos integration située à Bezons (95) est depuis quelques mois labellisée « OBMS Supplier Network ».

Pour davantage d’informations chiffrées cliquez-ici.

Edition 2015 du Benchmark des Responsables Achats de Prestations Intellectuelles

François Tourrette, Fondateur du Benchmark des Responsables Achats de Prestations Intellectuelles (BRAPI), publie chaque année depuis 2013, en collaboration avec le CIGREF une étude annuelle sur les achats de prestations intellectuelles. Cette troisième édition traite de deux thématiques :

  • Les indicateurs des tableaux de bord des Achats de Prestations Intellectuelles

logobrapiSuite à l’analyse des réponses à un questionnaire administré à plus de 50 responsables Achats de Prestations Intellectuelles, trois indicateurs semblent essentiels pour l’ensemble des personnes interrogées : le montant des achats de prestations intellectuelles, le chiffre d’affaires par fournisseur et les gains financiers. Des indicateurs qui sont, de plus, les plus transmis à la Direction Générale.

Selon Monsieur Tourette, « A travers les indicateurs, il ne s’agit pas seulement de parler d’argent, mais aussi par exemple des partenaires que l’on a trouvé ». En effet, l’un des indicateurs les plus communiqués au directeur des achats est le « taux de satisfaction du service achats » pour 96% et la « typologie des fournisseurs » pour 94%.

  • Les TJM informatiques & E-Profils 2015

Ce benchmark propose des TJM sur 27 profils informatiques selon la nomenclature du CIGREF et 12 nouveaux profils du Digital et Mobile comme les Développeur Web Mobile, Consultant Web analytique ou encore Architecte Web. En effet, selon Monsieur Tourrette « le numérique oblige les entreprises à travailler avec de nouveaux profils, difficiles à appréhender et qui n’entrent pas dans les cases préétablies ».

Retrouvez davantage d’informations dans La Lettre des Achats n°239, juin 2015.

Akka Technologies participe au développement de la voiture autonome

logo_akkaLe Groupe Européen de conseils en ingénierie informatique AKKA Technologies a rejoint le consortium « Coopération Conducteur – hicule Automatisé » (CoCoVeA) pour développer la voiture autonome du futur. Ce consortium industriel de recherche porte sur l’automatisation de la conduite et a été lancé par l’Agence nationale de la recherche (ANR) dans le cadre de son programme “Transports durables et mobilité 2013”. Ce consortium regroupe déjà plusieurs acteurs tels que PSA Peugeot Citroën, Continental Automotive, Valeo, l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar), l’Inria, Spirops et le laboratoire Comete de l’université de Caen. Retrouvez davantage d’informations sur ce nouveau consortium ici et .

Notez que le Syntec Numérique a également créé le comité « Industrie du futur » dont l’objectif est de « promouvoir la France créative, entrepreneuriale et innovante, moderniser l’appareil productif français grâce au numérique et accroître la visibilité à l’international des entreprises industrielles » et c’est le Président Directeur Général de Akka Technologies Maurice Ricci, qui a été nommé président de ce nouveau comité.

Sachez que le Groupe Akka Technologies est spécialisé dans l’ingénierie informatique et est labellisé « OBMS Supplier Network » depuis 2007.