La SSII Akka Technologies achète l’allemand Auronik

Le 10 décembre dernier, la Société de Services en Ingénierie Informatique AKKA TECHNOLOGIES, a acquis son homologue allemand : AURONIK.

logo akkaCette dernière société, spécialisée dans l’automobile et au chiffre d’affaires prévu de 12 M€ en 2014 vient compléter les compétences d’Akka Technologies. Son objectif de diversification est donc en marche. Pour rappel, en 2011 Akka Technologies avait acquis MBTech.

Pour davantage d’informations, retrouvez l’article source ici.

Capgemini et son Lab’innovation

La SSII a proposé à ses clients le mois dernier, de tester grâce à des ateliers, la transformation numérique émergente.

labinnovation

 

Ce concept de « Lab’Innovation » est simple : donner la possibilité aux clients de la SSII de tester de façon grandeur nature les projets de transformation numérique de ses clients.

 

Les 300m2 sont partagés en trois espaces :

  • un showroom de réalité virtuelle pour mettre en situation l’utilisateur,
  • un « accelerated zone » qui permet de définir une idée du projet et la manipuler,
  • un Fablab qui permet aux équipes de Capgemini de tester grandeur nature un pilote de projet.

Ce Lab’Innovation est géré par la division « Application Service » de Capgemini, et s’inscrit dans un programme mondial d’accélération de la transformation digitale.

Retrouvez l’article source ici.

La sous-utilisation des logiciels en entreprise

C’est une réalité, aujourd’hui les entreprise de taille intermédiaire ont tendance a sous-utiliser leurs logiciels de gestion, entraînant un manque à gagner conséquent.

https://unsplash.com/En avril dernier, dans son enquête l’éditeur Sage démontre que les sociétés dont la masse salariale est comprise entre 250 et 1000 personnes, gaspilleraient en moyenne 43 000€ chacune, et ce, chaque année. En cause : une mauvaise utilisation des logiciels informatiques quels qu’ils soient.

Après le coût important que représente les prestations intellectuelles, ce poste de dépenses représente près de 25% des charges informatiques. Pourtant, les entreprises n’osent pas encore procéder à une refonte du problème, et ce, sans doute par peur du changement et surement par crainte de bouleverser leur système informatique.

C’est un fait, que les entreprises concrétisent ou non leurs projets, les outils informatiques permettant leur réalisation sont déjà acquis et représentent une charge effective pour l’entreprise. L’enjeu qui se pose aujourd’hui pour les sociétés est alors de diminuer l’écart entre la prévision des besoins et l’utilisation réelle qui sera faite de ces outils (selon Jean-Pierre Corniou, directeur général adjoint du cabinet de conseil Sia Partners).

Se suréquiper s’avère alors être une mauvaise tactique, quand seulement une partie des champs des possibles est exploitée. Mais l’idée d’acquérir une solution qui permette de gérer votre besoin au plus proche de vos attentes d’utilisateurs, sera davantage bénéfique pour la société, tant en termes de coûts que d’efficacité.

C’est dans cet objectif d’adaptabilité et de simplicité d’utilisation que les éditeurs de logiciels ont du se tourner. Ainsi, la solution OBMS travaille dans ce sens en offrant à ses utilisateurs un outil sur mesure.

Pour davantage d’informations, cliquez ici.

Quels fournisseurs choisir pour votre entreprise?

https://unsplash.comEt si l’avenir de votre entreprise dépendait de vos fournisseurs?

Bien que la concurrence et la recherche d’un profit maximum vous poussent à sélectionner vos fournisseurs selon un seul critère : le prix, d’autres critères rentrent en jeux et ne semblent pas moins importants.

  • Le rapport qualité/prix

Le prix est un facteur déterminant dans le choix de votre fournisseur, mais le juxtaposer à la qualité du livrable est davantage pertinent. En effet, il faut garder en tête que la qualité de votre produit final dépend du livrable du fournisseur.

  • La connaissance de votre prestataire

Au delà des critères de prix, un climat de confiance doit être établi dans la relation prescripteur/fournisseur. Dans ce sens, il semble important d’établir un cahier des charges précis, qui vous permettra de juger de la fiabilité du fournisseur (notamment dans le respect des conditions formulées).

  • La qualité des produits et services

Mais comment juger de cette qualité me direz-vous? Appuyez-vous sur des fournisseurs qui travaillent sous des labels, par exemple. Cela pourra vous aider à avoir une vision sur la réputation du fournisseur ou vous garantir un certain niveau de qualité.

Une solution pour la gestion globale de l’ensemble de vos ressources externes peut s’avérer alors utile. OBMS par exemple, permettra à vos collaborateurs (Chef de projet ou Acheteur) de traiter des appels d’offres, choisir des fournisseurs et les évaluer selon différents indicateurs. Sans oublier l’accès à la base de fournisseurs ayant le label « OBMS Supplier Network ».

Pour davantage d’informations, cliquez ici.

Une certification de sécurité des clouds européens est née : « le Cloud Confidence »

11 sociétés se sont réunies cette semaine dans un même but : sécuriser un phénomène en expansion : le Cloud. A leur initiative, une certification est donc née : le « Cloud Confidence ».

Son but est d’instaurer en Europe une confiance réciproque entre les utilisateurs et le Cloud Computing, et ce, grâce à un label.

https://unsplash.com/

L’association de loi 1901 à l’origine de ce projet, a été créée en Mai 2014 et regroupe 11 sociétés de secteurs d’activité différents mais complémentaires (spécialiste des solutions professionnelles de sauvegarde et partage de fichiers en ligne, cabinet d’avocats, ou encore éditeur de progiciel d’IT Management et société de conseil en stratégie, etc…).

Pour bénéficier de ce label, un cloud (dans le IaaS, SaaS ou PaaS) devra respecter le référentiel de critères définit par l’association, en voici les 3 grands engagements : Lire la suite

Sopra devient Sopra Steria Group après son OPE sur Steria

Le rapprochement de ces deux géants du conseil informatique permet de construire un des portefeuilles d’offres les plus complets du marché, grâce à de très fortes complémentarités métiers et géographiques. Le nouveau groupe rassemble maintenant près de 35 000 salariés dans 24 pays, et affiche un chiffre d’affaires combiné de 3,1 milliards d’euros.

Plus d’informations ici et

Comment améliorer la protection des données partagées?

Avec l’évolution du mode de stockage de données, une question s’est posée aux entreprises dont les données sont stockées ou hébergées dans le cloud, ou bien dans les serveurs de l’entreprise : Comment améliorer la protection des données partagées?

Copyright Notice - Julien Eichinger - Fotolia - https://www.flickr.com/

https://www.flickr.com/

Prenons l’exemple de Citrix Systems, entreprise américaine qui propose des produits permettant le travail mobile, virtuel et sécurisé (tel que Sharefile Storage Zones).

Il y a deux ans, lors du lancement de son produit, cette société a été confrontée à quelques règles que tout fournisseur de services de stockage, de synchronisation ou de partage de données se doit de respecter.

Voici donc les prérequis auxquels répond la Solution Sharefile Storage Zones: Lire la suite

Le contrôle du temps de travail chez les salariés des SSII

Face à la concurrence, les salariés des SSII sont amenés à travailler davantage mais pour le même prix, selon l’un des anciens collaborateurs de l’entreprise Steria. C’est dans cet environnement que Steria, l’un des leaders de services numériques s’est vu adresser un procès verbal de l’inspection du travail, accusant un contrôle du temps de travail hasardeux, qui laissait supposer des horaires à rallonge sur des forfaits jours sans système de récupération à la clé.

unsplash.imgix.netLa procédure de l’inspection du travail a donc été menée en début d’année. 3000 salariés seraient impliqués dans la région parisienne durant les cinq années passées.

Se pose alors la question du contrôle du temps de travail. Remplir des bulletins de temps est-il aujourd’hui suffisant? La méthode utilisée pour gérer les projets dans le temps imparti ne doit-elle pas être aussi contrôlée…?

Pour davantage d’informations, cliquez ici.