Prestations intellectuelles : comment acheter au juste prix ?

recrutementDans sa 6e édition, le Baromètre des achats de Conseil du groupe achats de Consult’in France a décomposé les coûts des différentes prestations et en a déduit une nouvelle segmentation. En effet, le co-animateur du groupe achats, Bertrand Molinier, a établit un constat : « Les acheteurs ont trop souvent tendance à segmenter ce type de prestations par client interne (DAF, DSI, …) ». Cependant, une nouvelle segmentation peut être envisagée : celle d’une segmentation qui décompose le « prix de la prestation en 3 axes (chaîne de valeur / livrables / compétences) elles-mêmes découpées en sous-catégories ». Se pose ensuite la question du référencement, qui, pour Bertrand Molinier « a tendance à figer la prestation sur le taux journalier moyen (TJM) sans prendre en compte la nature de l’intervention ». Côté cabinet de conseil, cette activité est vue comme « chronophage, inefficace et discriminant » pour autant les acheteurs, eux, en sont satisfaits et affirment (pour 51 %) pratiquer même du « sourcing ouvert » pour chacune des consultations. Notez que des outils permettent également de pratiquer ce genre de référencement de façon dynamique, comme la solution OBMS, outil de gestion globale de ressources externes.

Globalement, le baromètre ressort une perception de la qualité de la relation entre acheteurs et consultants plutôt stable. La note chez les acheteurs s’élève à 6,7/10 et chez les consultants à 4,5/10. Retrouvez davantage d’informations en cliquant ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This