Sélectionner une page

accentureSelon une étude d’Accenture intitulée « machine dreams : making the most of connected industrial workforce », dans le secteur de l’industrie (en particulier l’industrie automobile), « la transformation digitale doit passer par la formation de la main d’oeuvre ». En effet, l’évolution de ces secteurs est portée par l’intelligence artificielle qui s’intègre au fur-et-à mesure auprès des employés dans leur travail, leur permettant de devenir ainsi une main d’oeuvre connectée. Mais, instaurer la transformation digitale auprès de leurs collaborateurs représente un investissement important pour les dirigeants, près de 220 milliards de dollars d’ici 4 ans et 181 milliards plus précisément pour le secteur de l’automobile. Pourtant, « si 94% des entreprises interrogées estiment que l’impact de la main d’oeuvre connectée sera importante pour elles, 85% se disent [encore] « suiveuses » en matière de digital, voire en retard ».

Mais à partir de quand dit-on d’une main d’oeuvre qu’elle est « connectée » ? Par exemple pour l’automobile, la main d’oeuvre connectée sera celle qui utilise des robots collaboratifs tels que Baxter ou encore YuMi , ou même encore des véhicules guidés, de la réalité augmentée, des tablettes ou bien des montres connectées.

En effet, à l’ère du digitale, l’humain devrait être placé au cœur du processus de transformation mené par les entreprises, qui devront « permettre à leurs clients, employés et partenaires d’acquérir les compétences nécessaires pour exploiter tout le potentiel de la technologie ». En effet, l’un des moyens pour intégrer le changement auprès de votre entreprise (et de faire perdurer sa performance par la même occasion) est bien de former vos collaborateurs.

Retrouvez davantage d’informations en cliquant ici.

Share This
Abonnement au Blog

Abonnement au Blog

Inscrivez-vous pour recevoir une alerte dès qu'un nouvel article est publié !

You have Successfully Subscribed!