RFRLa charte relations fournisseur responsables a été créée par médiation inter-entreprises et la cdaf en 2010. Les entreprises signataires de la charte (518 aujourd’hui) s’engagent à développer et adopter des pratiques d’achats responsables sur 10 points donnés. Lors d’une conférence, Com Media, qui regroupe 132 de ces signataires, a présenté une étude menée auprès de 83 d’entre eux à laquelle 43 ont répondu. L’étude s’est penchée sur les pratiques et plans d’actions mis en place pour chaque point de la Charte.

Nous évoquions dans un précédent article le mois dernier les problèmes que peuvent engendrer le non respect des délais de paiement. Lorsque les entreprises adhèrent à la charte, celles-ci s’engagent à respecter les délais légaux de paiement de leurs fournisseurs, soit 60 jours. Et bonne nouvelle : l’étude révèle que 77 % des signataires de 2011 à 2014 disent effectivement payer leurs fournisseurs dans les temps.

Mais cette équité financière passe également par la mise en place d’un « cadre contractuel équilibré, respectueux de la législation et respecté ». Par exemple, les signataires s’engagent envers leurs fournisseurs à leur soumettre l’appel d’offres aux conditions réalisables pour un prix qui ne soit pas déraisonnable. Mais ce respect doit avoir recours à toutes les étapes du processus depuis l’amont du projet à sa clôture. Ainsi, les deux parties sont amenées à redéfinir ensemble, et non pas unilatéralement, les modifications des prix de prestations en cours de projet.

Par ailleurs, la charte préconise également le recours à la médiation inter-entreprise dès lors qu’un donneur d’ordres rencontre des difficultés contractuelles ou relationnelles avec un partenaire commercial. Mais celle-ci est encore relativement méconnue, puisque d’après l’étude, seulement 20 % des signataires de 2011 et 2012 et 9 % des signataires de 2013 et 2014 de la charte y ont déjà eu recours.

Pourtant, la collaboration entre donneur d’ordres et fournisseurs, la gestion des projets et la résolution des désaccords peuvent être favorisés et facilités par l’utilisation d’outils collaboratifs comme OBMS. Que vous soyez donneur d’ordres ou fournisseur, vous pouvez retrouver dans un seul et même espace des lieux de discussions autours de vos projets et d’éventuels désaccords les concernant, mais aussi être informés de l’avancée du processus de facturation. Ainsi, vous avez une vision globale de vos projets, tout en pouvant agir sur les éventuels points de blocages (désaccords, reporting manquant, etc) empêchant le bon déroulement de délivrance de la facture.

Découvrez OBMS ici.
Vous retrouverez toute l’analyse de l’étude par Décisions Achats ici.
Si vous souhaitez en savoir davantage sur le label Relations Fournisseur Responsables, cliquez ici.

Abonnement au Blog

Abonnement au Blog

Inscrivez-vous pour recevoir une alerte dès qu'un nouvel article est publié !

You have Successfully Subscribed!

Share This