C’est une réalité, aujourd’hui les entreprises de taille intermédiaire ont tendance à sous-utiliser leurs logiciels de gestion, entraînant un manque à gagner conséquent.

https://unsplash.com/En avril dernier, dans son enquête l’éditeur Sage démontre que les sociétés dont la masse salariale est comprise entre 250 et 1000 personnes, gaspilleraient en moyenne 43 000€ chacune, et ce, chaque année. En cause : une mauvaise utilisation des logiciels informatiques quels qu’ils soient.

Après le coût important que représente les prestations intellectuelles, ce poste de dépenses représente près de 25% des charges informatiques. Pourtant, les entreprises n’osent pas encore procéder à une refonte du problème, et ce, sans doute par peur du changement et surement par crainte de bouleverser leur système informatique.

C’est un fait, que les entreprises concrétisent ou non leurs projets, les outils informatiques permettant leur réalisation sont déjà acquis et représentent une charge effective pour l’entreprise. L’enjeu qui se pose aujourd’hui pour les sociétés est alors de diminuer l’écart entre la prévision des besoins et l’utilisation réelle qui sera faite de ces outils (selon Jean-Pierre Corniou, directeur général adjoint du cabinet de conseil Sia Partners).

Se suréquiper s’avère alors être une mauvaise tactique, quand seulement une partie des champs des possibles est exploitée. Mais l’idée d’acquérir une solution qui permette de gérer votre besoin au plus proche de vos attentes d’utilisateurs, sera davantage bénéfique pour la société, tant en termes de coûts que d’efficacité.

C’est dans cet objectif d’adaptabilité et de simplicité d’utilisation que les éditeurs de logiciels ont du se tourner. Ainsi, la solution OBMS travaille dans ce sens en offrant à ses utilisateurs un outil sur mesure.

Pour davantage d’informations, cliquez ici.

Abonnement au Blog

Abonnement au Blog

Inscrivez-vous pour recevoir une alerte dès qu'un nouvel article est publié !

You have Successfully Subscribed!

Share This