Sélectionner une page

Avec l’évolution du mode de stockage de données, une question s’est posée aux entreprises dont les données sont stockées ou hébergées dans le cloud, ou bien dans les serveurs de l’entreprise : Comment améliorer la protection des données partagées?

Copyright Notice - Julien Eichinger - Fotolia - https://www.flickr.com/

https://www.flickr.com/

Prenons l’exemple de Citrix Systems, entreprise américaine qui propose des produits permettant le travail mobile, virtuel et sécurisé (tel que Sharefile Storage Zones).

Il y a deux ans, lors du lancement de son produit, cette société a été confrontée à quelques règles que tout fournisseur de services de stockage, de synchronisation ou de partage de données se doit de respecter.

Voici donc les prérequis auxquels répond la Solution Sharefile Storage Zones:

  1. Le prestataire de service ne doit pas avoir accès aux données dites « sensibles » de l’entreprise prescripteur.
  2. Le prestataire de service ne doit pas pouvoir usurper l’identité du prescripteur qui utilise aussi la plate-forme, en ayant par exemple accès directement à des données client.
  3. L’utilisateur expérimenté ne doit pas pouvoir outre-passer les règles de sécurité même si elles sont contraignantes.
  4. Dans le cadre de la propriété intellectuelle, les données clients doivent être conservées là où ils l’entendent.

Retrouvez davantage d’informations sur le sujet en cliquant ici.

Abonnement au Blog

Abonnement au Blog

Inscrivez-vous pour recevoir une alerte dès qu'un nouvel article est publié !

You have Successfully Subscribed!

Share This