Sélectionner une page

L’achat de prestations intellectuelles est depuis quelques années un métier à part entière dans les grands groupes. Et oui, on n’achète pas les services d’un consultant comme on achète des stylos !

Les directions générales des entreprises ont compris qu’il était nécessaire de créer au sein de la fonction achat un poste spécialement dédié à l’achat de prestations intellectuelles. Il y a encore pas très longtemps les prix proposés en matière de prestation intellectuelle étaient à peine discutés, aujourd’hui ce sont des points essentiels de la négociation. On cherchait avant tout les meilleures prestations, et qui dit ‘meilleur’ dit tarif élevé. En se penchant sur la question, il est apparu essentiel de réorganiser le service achat pour parvenir à baisser les prix des prestations intellectuelles tout en gardant un niveau de qualité élevé.

L’achat de prestation intellectuelle possède ses caractéristiques propres. La principale étant la gestion des  fournisseurs et le référencement stratégiques de ceux-ci. Ainsi, lorsqu’un besoin spécifique se présente, ce référencement aide le donneur d’ordre à faire son choix. Les sociétés référencées dans l’achat de prestations intellectuelles sont avant tout des cabinets de recrutement, des cabinets de conseils, des SSII … La principale difficulté pour les acheteurs de prestations intellectuelles est de devoir référencer des sociétés pour des prestations qu’ils ne sont pas encore en mesure de spécifier sur le moment. C’est pourquoi très souvent les acheteurs établissent leurs propres critères de référencement ou s’appuient sur la qualité d’une prestation passée. Ainsi, il est essentiel de faire un rendu qualitatif sur une prestation fournie. En effet, les rendus qualitatifs permettent de juger la qualité des services fournis par un fournisseur et pourront influencer le choix de l’acheteur lors d’un nouveau besoin.

Lorsqu’une société de services est référencée, l’acheteur négocie alors une grille de prix (il s’agit souvent du TJM maximum qui peut être facturé). Alors quand un besoin se présente, l’acheteur peut consulter un ou plusieurs fournisseurs. C’est en comparant les différentes grilles de prix que l’acheteur affine sa négociation pour arriver à une proposition ferme.

L’acheteur de prestations intellectuelles doit maîtriser la relation fournisseur et la négociation pour trouver les ressources qui correspondent le mieux aux besoins de ses clients en interne.

Plus le volume d’achat est important et plus ces problématiques se complexifient. C’est pour cela qu’il est fondamentale de s’équiper d’un outil de gestion spécialisé simple et efficace tel qu’OBMS par exemple, outil proposé par la société Opase.

Abonnement au Blog

Abonnement au Blog

Inscrivez-vous pour recevoir une alerte dès qu'un nouvel article est publié !

You have Successfully Subscribed!

Share This