Sélectionner une page

A l’occasion du 50 000 ème visiteur nous re-publions l’article le plus lu de tous les temps sur ce Blog.

Merci à vous tous sans qui ce Blog ne serait pas ce qu’il est !

Pour vos commentaires, vous rendre en fin d’article.

Pour vous inscrire au flux RSS (être informé les 1ers des nouveaux articles (cliquez en haut à gauche sur ‘Articles RS’

L’indice SYNTEC … comment ça marche ?

(slide show en fin d’article)

Que vous soyez acheteur, vendeur ou consultant il y a de l’argent à gagner, … ou à ne pas perdre ! Donc, je vous souhaite une bonne et enrichissante lecture …

Dans indice SYNTEC, il y a SYNTEC. Une définition est donnée ici : « Créée le 1er Janvier 1991, la Fédération Syntec regroupe dans ses syndicats constitutifs plus de 1250 groupes et sociétés françaises spécialisés dans les domaines de l’Ingénierie, des services Informatiques, des Etudes et du Conseil, de la Formation Professionnelle. »

Puis, il y a « indice » et, là, il faut se reporter à cette page qui précise que « L’indice SYNTEC mesure l’évolution du coût de la main d’œuvre, essentiellement de nature intellectuelle, pour des prestations fournies. Il peut être utilisé pour l’actualisation ou la révision de la clause financière d’un contrat ou d’un marché selon une formule qui est indiquée dans la dite clause. »

et qu’il suffit d’appliquer la formule suivante pour en extraire tout l’intérêt, c’est-à -dire l’évolution du prix de revient et donc de vente des prestations de type intellectuelles :

avec P1 le nouveau prix; P0 le prix d’origine; S0 l’indice à la date d’origine et S1 l’indice à la date de révision.

Bon, cela commence à devenir plus clair : Il s’agit donc d’un indice permettant de faire suivre les prix des prestations en fonction du « temps qui passe ». Autre information intéressante : cet indice est révisé de façon mensuelle et est directement lié à la masse salariale chargée, donc au salaire moyen des prestataires (sélection d’une population significative) qui interviennent sur les projets. Nous sommes bien au coeur du sujet de la prestation intellectuelle, domaine dans lequel la plus grande section de coûts est constituée par la masse salariale.

Sur ce, faisons un petit calcul pour illustrer tout cela. Prenons une prestation de type « régie de longue durée » (cas présenté dans la définition Syntec) qui aurait démarré le 1 avril 2007 à un tarif journalier de 390 € et que l’on souhaite réactualiser au 1 août 2008.

Il nous faut :

  • l’indice du 1 avril 2007 (se rendre ici) : 2180
  • l’indice du 1 août 2008 : 2252

Et nous obtenons le nouveau tarif P1=390*2252/2180 = 402,9 €

Soit une augmentation de 12,9 € par jour. Sur un an, cela représente en moyenne = 2799 €

Le calcul sur l’année est réalisé sur une base de 217 jours travaillés, ce qui est le cas sur des projets longue durée en France après application des 35 h (RTT).

Si on considère que ce taux est calculé pour prendre en compte l’augmentation des salaires chargés, cela représente une augmentation (dans ce cas particulier) d’un peu plus de 150 € net par mois (calcul obtenu en prenant 2799 € de salaire brut annuel en appliquant un coeffcient de 0.78 et en le ramenant en mensuel).

Donc, si vous êtes :

  • acheteur et que vous avez ce type de clause dans vos contrats, prenez-en la pleine mesure lors des révisions de tarifs annuels,
  • commercial et que vos contrats incluent cette clause, n’oubliez pas de la faire jouer chaque année,
  • consultant et que cette clause est présente dans le contrat de prestations, elle peut servir à appuyer votre éventuelle demande d’augmentation de salaire !

Dans tous les cas, à vos calculatrices !

Share This
Abonnement au Blog

Abonnement au Blog

Inscrivez-vous pour recevoir une alerte dès qu'un nouvel article est publié !

You have Successfully Subscribed!