Sélectionner une page

binoculars_128Comme nous avons pu vous en informer le recrutement va bon train dans les SSII, l’Apec annonçait fièrement une hausse de l’emploi sur le secteur informatique de 25%. Doit on voir par là, la fin de la crise de l’emploi des informaticiens que l’on abordait dans un précédent article ?
Pas forcément, il est vrai que l’on observe un recrutement massive dans les SSII mais cela semble concerner qu’une certaine typologie de profil … Voyons ensemble qu’elles sont donc ces profils qui mettent les SSII en ébullition  et quelles sont les techniques de ces dernières pour « appâter » les meilleures ?

Depuis janvier 2010, ce n’est plus un scoop toutes les grandes SSII recrutent. Les communiqués de presse annonçant les centaines voire milliers d’emplois à pourvoir pleuvent. Ces nouvelles embauches se reflètent sur les indicateurs de l’Apec qui indiquent une croissance de 75% des offres d’emplois dans l’informatique de gestion.
D’après les observations des experts du journal du net, les développeurs JAVA/J2EE et .NET sont les plus recherchés. Ces profils suscitent beaucoup de demande. Mais visiblement l’offre ne serait pas si nombreuse, on observe alors un déséquilibre dans le marché de l’emploi IT qui fassent pressentir une certaine « pénurie des compétences » (comme le souligne un article du journal du net). Effectivement, la recherche de ces profils apparait fastidieuse, ces derniers doivent maitriser des technologies encore nouvelles qui, enseignées depuis peu ne peuvent fournir un nombre suffisant d’expert. Or, la demande est massive et requiert des niveaux hautement qualifiés et expérimentés. Autant dire que ces développeurs sont de gros poissons qui nagent dans un tout petit aquarium, et la concurrence est rude.
Bien conscient, de leur fort potentiel et de l’intérêt qu’ils suscitent aux yeux des recruteurs, ces informaticiens sont de plus en plus mobile. En effet, on note un « turn over » en hausse. Opportunistes, ils n’hésitent pas à quitter leurs entreprises pour d’autres qui leurs offriraient des avantages en accords avec leurs désirs.

C’est pourquoi, certaines SSII ne se retiennent  pas de faire du charme à ses profils que tout le monde s’arrache.
Des manœuvres créatives, de mauvais goûts voire certaine fois à la limite de la légalité, c’est du moins ce que nous rapporté un article publié dans le journal du net. Ainsi on observe la technique classique pour attirer un salarié à savoir une rémunération supérieur, qu’elle soit gonflée par des « faux frais »  ou  qu’elle corresponde à un salaire nettement plus élevé que ceux pratiqués sur le marché, les enchères vont bon train … Bien entendu, ces considérations pécuniaires ne sont pas une garantie pour retenir les meilleurs candidats, à ce moment là, les recruteurs font office de réelles enquêteurs des désirs du salarié, de ses valeurs, de ses besoins. A titre d’exemple, un candidat plutôt sportif se verra offrir des stages dans des sports en tout genre ou des accès gratuit à des clubs de son choix, un profil à l’âme musicale aura le droit à des accès gratuits à différents concerts. La situation de famille joue beaucoup dans les négociations, un père de famille fera bénéficié à sa famille de différentes réductions pour des colonies ou parc de loisirs …
Enfin, certaines grandes SSII n’hésitent pas à sponsoriser des écoles d’ingénieurs afin d’avoir un accès exclusif ou privilégié aux futurs diplômés. Ces futurs diplômés sont aussi courtisé de toutes parts, que ce soit lors des journées portes ouvertes ou lors de forum pour l’emploi. Les ténors du secteurs ne lésinent pas sur les moyens pour que leurs stands ne passent pas inaperçu.

Ainsi, nous pouvons observer une vaste opération de séduction entre les SSII et les candidats. Ces rares profils qui suscitent tant d’intérêt vont pouvoir jouer de cette position de force … mais  jusqu’à quand ?

Share This
Abonnement au Blog

Abonnement au Blog

Inscrivez-vous pour recevoir une alerte dès qu'un nouvel article est publié !

You have Successfully Subscribed!