Sélectionner une page

Voilà ce qui semble avoir été décidé par une entité de la Société Générale pour tous les contrats de prestations intellectuelles qui seraient amenés à être renouvelés dans les semaines et mois a venir.

Comme cela avait été annoncé dans un billet précédent, la tendance se confirme dans le secteur bancaire. La question qui se pose aujourd’hui est :

Est ce que cela ne va pas donner le ton pour tous les grands donneurs d’ordres (bancaire ou non) ? Et si c’est le cas, quel va en être l’impact réel pour les SSII ?

Amusons-nous à faire une petite simulation. Supposons, qu’un prestataire de service ait 100 consultants chez un même client (par exemple une banque) et que ces 100 consultants qui interviennent sur les projets à forte valeur ajoutée (projets en obligation de moyen) soient facturés en moyenne 500 € /jour. Si la durée moyenne des contrats est d’un an avec renouvellement tous les 3 mois. Alors, au plus tard 6 mois après, le prestataire devra assumer une réduction de CA de 2 000€/jour soit 36 k€ par mois (base 217j). Ce chiffre peut (cela dépend de la structure de coût du prestataire) représenter la marge mensuelle liée aux projets menés par 10 à 20 consultants/prestataires.

Ces chiffres montrent qu’il est nécessaire pour ce fournisseur de trouver des gains de productivité importants dans un contexte où ses clients lui annoncent, en même temps, la fin prématurée de certains projets !

Tâche bien difficile en soit !

Share This
Abonnement au Blog

Abonnement au Blog

Inscrivez-vous pour recevoir une alerte dès qu'un nouvel article est publié !

You have Successfully Subscribed!